Étude de cas 2 : Octroi de licences et application: l’App Store d’Apple

apple

« Soyez insatiables. Soyez fous. » — Steve Jobs

L’aventure d’Apple a débuté dans les années 1970 lorsque Steve Jobs et Steve Wozniak ont inventé l’ordinateur Apple 1 — le premier ordinateur à carte de circuit imprimé unique. En 1983, Steve Jobs a obtenu sont premier brevet intitulé « ordinateur personnel ». Il a des centaines de brevets à son nom et s’est vu accorder 141 brevets à titre posthume.

Les brevets ont joué un rôle essentiel dans le succès d’Apple. L’entreprise a constitué un solide portefeuille de brevets, surtout durant les dernières années. En 2014, Apple a fait enregistrer 2 003 brevets, soit 13  pour cent de plus qu’en 2013, ce qui la place au 11e rang des entreprises ayant obtenu le plus de brevets. En outre, pour améliorer sa position concurrentielle, Apple a acquis de nombreux brevets qui appartenaient à des concurrents. Par exemple, en 2011, Apple a dirigé un consortium afin d’acquérir, pour la somme de 4,5 milliards de dollars, quelque 4 000 brevets appartenant au géant Nortel Networks.

Cliquez sur les types de PI ci-dessous pour découvrir comment Apple tire parti de ses autres formes de PI afin de réaliser ses objectifs commerciaux.

Apple défend vigoureusement les droits attachés à ses dessins industriels et a fait enregistrer le dessin de presque tous les éléments esthétiques de chacun de ses produits.
Apple a soumis des demandes de marque de commerce pour protéger son logo, l’aménagement unique de ses boutiques et plus encore. Elle défend vigoureusement les droits attachés à ces marques de commerce et contrôle leur utilisation par le biais d’accords de licence exhaustifs.
Apple mise fortement sur le droit d’auteur pour protéger son logiciel et ses interfaces utilisateurs, ainsi que la documentation destinée aux utilisateurs et tout autre matériel imprimé et audiovisuel.
Apple est extrêmement discrète à propos des divers aspects de ses activités. Les renseignements commerciaux de nature délicate sont bien gardés et ne sont divulgués qu’au besoin. La société protège vigoureusement ses renseignements confidentiels/secrets industriels. Par exemple, elle a déjà poursuivi des journalistes en ligne pour les obliger à divulguer leurs sources concernant les fuites relatives aux nouveaux produits Apple.
Last modified: Thursday, 24 September 2020, 10:39 AM